le lapin blanc

Plus le temps… je cours, il vole… le lapin blanc d’Alice me l’a piqué… j’en suis sure ! mais ou est passé cette heure, je la retrouverais en Hiver… ?

Une réflexion sur “le lapin blanc

  1. elle me manque aussi affreusement cette heure, ces sœurs ne sont jamais assez nombreuses, jamais assez longues… quand pourra-t-on étirer le temps ?
    ton heure a malgré tout une lumière un peu étrange… se nourrit-elle de toutes ces heures effacées année après années à l’heure d’été ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s